Bosch, c’est vraiment fini

Jeudi 1er juillet 2010

Bosch, ancien fleuron de l’industrie beauvaisienne, a fermé définitivement ses portes hier. Peu après 17 heures, les derniers salariés de l’usine ont franchi les barrières à bord de camionnettes chargées des ultimes pièces de mobilier d’entreprise qu’ils ont pu emporter. 241 employés ont perdu leur emploi. Les D-Boschés, leur association, s’apprêtent à engager des procédures juridiques contre la direction. Ils entendent contester les licenciements.
« Plus de cent dossiers sont déjà constitués et les premières auditions devraient débuter prochainement », confie Patrice Tempier, le délégué CFDT, fondateur et président de l’association des anciens salariés. (Le Parisien 01/07/2010)

Répondre à cette brève