Les ex-Conti bientôt fixés sur leur sort

Jeudi 1er juillet 2010

Les 38 ex-salariés de Continental Rambouillet, qui ont attaqué l’équipementier automobile — spécialisé dans les autoradios et les systèmes de navigation — pour licenciements abusifs, seront fixés sur leur sort avant la rentrée.
Hier, alors qu’une audience se déroulait au conseil de prud’hommes de Rambouillet, la décision a été mise en délibéré au lundi 30 août. Ces employés de l’unité de production reprochent à leur ancienne direction de les avoir licenciés alors que le site n’était pas encore délocalisé en Tunisie. Certains d’entre eux auraient pu conserver leur emploi un an supplémentaire. Par l’intermédiaire de leur avocat, Me Métin, il l’accuse également de défaut de reclassement. (Le Parisien 01/07/2010)

Répondre à cette brève