PSA condamné aux prud’hommes pour 113 licenciements abusifs

Samedi 20 décembre 2014

Le conseil des prud’hommes de Melun a condamné vendredi PSA à indemniser 113 ex-salariés de PSA Melun-Sénart (Seine-et-Marne) pour licenciement abusif après la fermeture du site en 2012. Le tribunal a condamné le groupe automobile pour « licenciement sans cause réelle et sérieuse » ou « nullité de la rupture du contrat de travail », a indiqué une source judiciaire à l’AFP. « C’est une belle leçon pour Peugeot, mais aussi pour l’Etat, qui était au courant mais n’a rien voulu faire », a estimé Me Philippe Brun, l’avocat des ex-salariés. Mais les indemnités ne sont « pas à la hauteur », certaines « tournant autour de 20 000 euros ». « Si l’on ne veut pas que ce type de pratique se reproduise, il faut être plus sévère », a-t-il ajouté.

Répondre à cette brève