Alitalia se prépare à supprimer entre 2 000 et 3 000 postes

Lundi 4 novembre 2013

La partie de poker menteur se poursuit entre les autorités italiennes et les actionnaires d’Alitalia. Air France-KLM, premier actionnaire avec 25 % du capital la compagnie, a catégoriquement démenti, lundi 4 novembre, avoir demandé le départ de 5 000 salariés pour reprendre en mains le transporteur italien en grande difficulté. Lire la suite...

Répondre à cette brève