De 40.000 à 50.000 emplois sont menacés chez les équipementiers automobiles francais

Jeudi 11 février 2010

Les fournisseurs automobiles installés en France, qui ont déjà supprimé près de 35.000 emplois en 2009, vont continuer à réduire massivement leurs effectifs, selon le rapport établi à la demande du ministre de l’Industrie, Christian Estrosi. Les syndicats s’attendent à une seconde vague de conflits sociaux durs, comme chez Molex ou Continental. Lire la suite...

Répondre à cette brève