Continental : communiqué de la CGT

Samedi 6 février 2010

Après l’appel, les pouvoirs publics doivent abandonner toutes poursuites
vendredi 5 février 2010. Les sanctions judiciaires prononcées par la cours d’appel d’Amiens, condamnant 6 salariés de l’Usine Continental de Clairoix à des peines allant de 2000 à 4000 € d’amende pour « dégradation de biens destinés à l’utilité publique », sont en retrait par rapport à celles prononcées par le tribunal correctionnel. Même atténuées par rapport au jugement en 1ère instance, ces condamnations contre des salariés luttant pour l’emploi et l’avenir industriel ne sont pas acceptables pour la CGT. Dans l’esprit qui a présidé à ce jugement d’appel, la CGT demande que les pouvoirs publics abandonnent toutes autres poursuites à l’encontre des salariés. Montreuil, le 5 février 2010

Répondre à cette brève