Les Fralib réussissent leur Paris

Mercredi 7 septembre 2011

Poursuivis pour diffamation, trois représentants syndicaux ont été relaxés. La direction leur reprochait un tract syndical diffusé en octobre 2010 où Unilever était accusé de «  voler  » ses clients et consommateurs, de «  voler le fisc  » et «  d’assassiner ses salariés et leurs familles  ». Lire la suite »

Répondre à cette brève