176 suppressions d’emplois chez le laboratoire Janssen

Mardi 3 décembre 2013, par lohann // Janssen

Le laboratoire pharmaceutique, filiale du groupe américain J&J, supprime 176 postes de commerciaux en France. Son centre de production normand est épargné.

C’est un nouvel exemple de l’érosion des emplois dans l’industrie pharmaceutique. Le laboratoire Janssen, filiale du géant américain de la santé Johnson & Johnson (J&J), lance à son tour un plan social en France. Le processus d’information consultation des partenaires sociaux a débuté le 16 septembre dernier, avec l’annonce d’un plan qui concernera 176 postes dans la visite médicale et l’encadrement, sur les 420 postes de terrain qui étaient rattachés à son siège d’Issy-les-Moulineaux. "Des collaborateurs dont la fonction première est la bonne information des professionnels de santé en particulier sur le bon usage du médicament", s’inquiète le syndicat UNSA, appelant à une manifestation des salariés devant le siège social du groupe Johnson & Johnson France le 10 décembre. "Ce PSE intervient dans un groupe (J&J) dont le chiffre d’affaires s’élève à 67,2 milliards de dollars, dont le résultat net en 2012 a été de 10,5 milliards de dollars et dont la valeur de l’action a doublé en 10 ans", affirme le syndicat dans un communiqué.

Le centre de R&D et le "centre d’excellence industrielle" situé à Val de Reuil, en Normandie, qui constitue le plus gros site de production Janssen en Europe, seront pour leur part épargnés, nous confirme le laboratoire.

Le 3 décembre 2013 - L’Usine Nouvelle

Répondre à cet article