Goodyear Amiens : le plan social de la direction toujours suspendu

Mercredi 27 janvier 2010, par cclpv // Goodyear

- CGT Goodyear Amiens

La lutte des salaries et la CGT de GOODYEAR contre le projet de fermeture du site d’Amiens nord vient de connaître un nouveau succès.

La Cour d’appel de Versailles a jugé que la procédure de restructuration et de licenciement était illégale.
C’est une nouvelle victoire considérable contre le projet de ce groupe, qui fait des bénéfices colossaux, et qui veut en faire davantage en privant d’emploi 817 salariés.

Notre mobilisation et notre détermination a ne pas les laisser faire ont a nouveau prouvé que les salaries peuvent gagner contre une multinationale aussi puissante soit elle !!!

Mais la lutte ne s’arrête pas la, nous voulons non seulement les empêcher de revenir a la charge mais aussi imposer d’autre choix pour l’entreprise.
Nos emplois, l’avenir de nos familles et plus largement de toute la région ne doivent pas être sacrifié sur l’autel du profit des actionnaires du groupe GOODYEAR.

Sans attendre nous allons dans les jours qui viennent engager des actions dans ce sens !
Nous continuons à maintenir l’emploi sur notre site, notre lutte déjà exemplaire prend encore de l’ampleur et doit être un exemple pour tous ceux qui sont victimes de la haine de patrons voyous comme les nôtres !!!

TOUS ENSEMBLE
VOTRE SYNDICAT, VOS ELUS CGT


- SUD Goodyear Amiens

DECISION DU TRIBUNAL DE VERSAILLES

Après plusieurs mois d’angoisse, le tribunal de Versailles vient de confirmer le jugement 28 août 2009 qui suspendait le plan social, ce qui veut dire que la direction a perdu et le PSE de 817 salariés est suspendu au 26 Mai 2009.

Pour SUD Chimie, cette décision est cohérente par rapport au tribunal de Nanterre qui exigeait que la direction clarifie l’avenir des agraires !
Il va donc falloir poursuivre les efforts pour ne pas être sacrifiés sur l’autel des profits et de la spéculation ! La bataille va donc s’intensifier, à nous d’être assez intelligents pour exiger le respect qui nous est dû !

En tout cas, la Direction essuie de nouveau un sérieux revers, ils démontrent une fois de plus leur incompétence, comme dans tous les domaines !!

La solution la plus adaptée pour SUD Chimie serait un changement radical de la stratégie de la direction, a savoir investissement massif dans l’usine (lignes de presses tourisme et agraires, krupp etc…) et c’est reparti !!

En parallèle, un plan de départs anticipés pour les seniors et plan pour les volontaires (avec primes de départs, aides création d’entreprise, mobilité, et formations) avec le nombre d’embauches équivalentes ! L’essentiel étant de préserver l’effectif.

Pour la direction, ce serait la meilleure solution pour arrêter les frais et respecter le droit des travailleurs.

Enfin, nous attendons avec impatience la réaction de la direction. A suivre…

Sud Goodyear le 27 janvier 2010


- "Le délibéré nous permet d’avancer", estime la direction de Goodyear dans le Courrier Picard.

_

Répondre à cet article

4 Messages

  • Bonjour,

    il doit y avoir une erreur dans la date du 26 Mai 2009 ce doit être 26 mai 2010.

    Dominique

    repondre message

  • non ,le tribunal de nanterre a bien suspendu le plan social au 26 mai 2009 et c’est bien a cette date qu’il peut reprendre. (avant le livre 2 ex livre 4)

    Voir en ligne : c’est bien 26 mai 2009

    repondre message

  • Pour y voir plus clair :

    - Avril 2007 : la direction de Goodyear annonce qu’elle veut passer la production en 4x8
    - Octobre 2007 : résultat du référendum interne sur les 4x8 => 64% des salariés disent « NON »
    - 13 mai 2008 : la direction annonce son premier PSE avec 402 licenciements
    - La CGT Goodyear conteste ce PSE
    - 18 Novembre 2008 : invalidation du 1er PSE par le tribunal de Nanterre
    - 26 mai 2009 : Annonce d’un second PSE avec 817 licenciements (arrêt de l’activité tourisme)
    - 17 juillet 2009 : La CGT Goodyear conteste le PSE pour manque d’information données au CCE et absence de justification économique
    - 28 Aout 2009 : le TGI de Nanterre suspend le PSE « à compter du 26 mai 2009 »
    - La direction de Goodyear fait appel de ce jugement
    - 27 janvier 2010 : la cour d’appel de Nanterre maintient la suspension de la mise en œuvre du PSE tant que le comité de groupe européen de Goodyear n’est pas consulté

    repondre message