Poullaouen. Le personnel de Marine Harvest en grève illimitée

Lundi 4 novembre 2013, par lohann // Marine Harvest

Le comité central d’entreprise qui se tenait ce matin à l’usine Marine Harvest (transformation du saumon) de Poullaouen a débouché sur un constat de désaccord. La grève a été décidée. Les salariés entendent bloquer les camions au départ de l’usine ce soir.

« La direction a confirmé son intention de fermer le site de Poullaouen. Une fermeture en deux étapes : la production et les services administratifs le 31 mai 2014, les expéditions le 31 décembre 2015 », indique Michel Crespin, représentant CGT du personnel. « Il a également été annoncé qu’il n’y aurait aucune suppression d’emploi à Landivisiau et que le nombre d’offres de reclassement de Poullaouen vers le siège de Landivisiau était porté de 64 à 80. » Avec une prime de 15 000 € pour chaque salarié qui accepterait cette mutation.

Nouvelle réunion le 6 novembre

Rappelons que l’usine de Poullaouen emploie aujourd’hui 187 personnes en CDI, plus les intérimaires embauchés pour la saison. Par ailleurs, rapportent les représentants du personnel « dans le cadre de la négociation du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), Marine Harvest a fait une nouvelle proposition concernant l’indemnité supra légale ».

Pour Michel Crespin, celle-ci est encore trop éloignée de la contre-proposition formulée par les représentants du personnel. « Compte tenu des bénéfices du groupe connus pour les trois premiers trimestres 2013 », les personnels de Poullaouen, réunis en assemblée générale, ont décidé de se mettre en grève illimitée. Une nouvelle réunion du comité central d’entreprise est programmée pour le 6 novembre à 14 h. « En attendant, les négociations se poursuivent. La balle est désormais dans le camp de la direction qui doit entendre et répondre aux exigences des salariés et de leurs représentants élus. »

Blocage des camions

En attendant, les salariés brûlent des palettes à proximité de l’usine sur le bord de l’axe Lorient-Roscoff. Ils envisagent aussi de bloquer les camions au départ de Poullaouen.

Le 4 Novembre 2013 - Ouest France

Répondre à cet article