À nouveau la grève chez Rottendorf pharma à Prouvy

Mardi 12 janvier 2010, par cclpv // Rottendorf Pharma

Isabelle Ledrôle-Choain (la maire de Prouvy) l’a annoncé lors de sa cérémonie des voeux, samedi soir. La grève reprend ce matin chez Rottendorf Pharma à Prouvy.

L’entreprise de fabrication de médicaments (essentiellement des génériques) est en redressement judiciaire depuis le 20 novembre. La direction a annoncé trente-huit licenciements secs (sur 180 salariés). En décembre, le mouvement de grève avait été stoppé suite à un accord signé par la CFTC et la CFDT (notre édition du 20 décembre). La CGT n’a pas signé et entend par cette grève faire valoir ses revendications. « La direction propose le minimum conventionnel comme prime de départ. Nous voulons une prime extralégale de 30 000 E par départ et 3 000 E par années d’ancienneté, observe Jean Henry, délégué syndical CGT. Nous voulons aussi rencontrer le patron du site allemand rapidement. »

Stephen Fleck doit se rendre à Prouvy le 22 janvier. « C’est trop tard », pour Jean Henry. Le 25 janvier, Jean-Christophe Garçon, délégué CFTC mandaté par le CE, a rendez-vous avec l’administrateur judiciaire pour faire un point d’étape. Jean Henry est pessimiste : « Je ne vois pas comment on pourrait éviter la liquidation ». La semaine dernière, Isabelle Ledrôle a reçu le patron. Il lui a expliqué ses difficultés : la diminution du nombre de prescriptions et les médicaments soumis à appels d’offre donc une chute des ventes.

La maire de Prouvy, solidaire des grévistes, a, lors de ses voeux, lancé un appel : « Ils ont besoin de palettes pour se chauffer devant leur entreprise. » •

VÉ. B.

lundi 11.01.2010
La Voix du Nord

Répondre à cet article