Pilpa abaisse le rideau

Samedi 13 juillet 2013, par lohann // Pilpa

Après un an de combat avec la direction du groupe R&R Ice Cream, propriétaire du glacier basé à Carcassonne (Aude), les salariés obtiennent des indemnités de licenciements et proposent la constitution d’une scop.

Pilpa tire sa révérence. Jeudi 11 juillet, la dernière boite de crème glacée est sortie de la ligne de production de l’usine de Carcassonne (Aude), qui comptait encore 99 salariés. Un an presque jour pour jour après l’annonce de sa fermeture par le britannique R&R Ice Cream.

Après avoir contesté en octobre le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), qui ne proposait qu’une vingtaine de reclassements, occupé l’usine, par crainte de voir le groupe déménager les installations pendant les vacances de Noël et obtenu l’interdiction du licenciement collectif en janvier, les salariés sortent vainqueurs de ce bras de fer avec la direction de R&R.

Tout au long de ce combat juridique, le PSE a été modifié par le tribunal de Carcassonne. Le nombre de reclassements proposé par la direction aux salariés est passé de 7 à 80 en France, ainsi qu’une vingtaine à l’étranger.

Indemnités et Scop

Mardi 9 juillet, ils ont obtenu la signature d’un accord sur les indemnités de licenciements et de formation. Chaque employé percevra entre 25 000 et 100 000 euros d’indemnité supra-légale ainsi qu’une enveloppe de 6 000 euros pour sa formation.

Une quarantaine de salariés souhaite relancer l’activité de l’usine via la constitution du scop (société coopérative et participative), effective à l’horizon février 2014. La direction prévoit de laisser sur place du matériel de production et débloquera 815 000 euros d’aide aux investissements.

"Aujourd’hui marque l’heure du renouveau, mais certainement pas la fin de la production sur le site" a déclaré à l’AFP Christophe Barbier, délégué CGT de Pilpa.

Le 13 Juillet 2013 - L’Usine Nouvelle

Répondre à cet article