Faurecia Automotive Industrie va supprimer 54 emplois à Mouzon

Jeudi 13 juin 2013, par lohann // Faurecia

Touchée de plein fouet par la crise automobile, l’usine de formage de Faurecia Automotive Industrie à Mouzon (Ardennes) devrait acter à la fin du mois de septembre la suppression de 54 postes de travail.

Anticipant sur l’arrivée en fin de vie de plusieurs marchés concernant la fabrication de pièces insonorisantes (tabliers et sous-tapis) pour le Trafic Renault, le Ford Galaxy, l’Espace Renault et le Mitsubishi Colt, les dirigeants du sous-traitant automobile Faurecia Automotive Industrie travaillent depuis quelques semaines à un plan de Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Ce GEPC débouchera sur un ajustement des effectifs qui concernera 38 opérateurs de production et 16 employés administratifs plus une quarantaine d’intérimaires.

Une régorganisation douloureuse mal acceptée par la CGT, syndicat majoritaire au sein de l’entreprise ardennaise, même si les dirigeants de Faurecia Automotive Industrie ont lancé un appel aux départs volontaires.

Faurecia Automotive Industrie qui a réalisé un chiffre d’affaires de 186 millions d’euros pour l’ensemble du groupe en 2011 est le plus gros employeur de la commune de Mouzon (Ardennes), ancien bastion de la famille Sommer. L’effectif actuel de Faurecia Automotive Industrie s’élève à 490 salariés répartis sur trois sites. 184 personnes travaillent à la division formage, 212 s’activent au revêtement et 94 sont employées à la recherche et développement.

Le 13 juin 2013 - L’Usine Nouvelle

Répondre à cet article