Steco Power ferme ses portes, détruisant 122 emplois

Jeudi 6 juin 2013, par lohann // Steco Power

Le tribunal de commerce d’Orléans a prononcé la liquidation du fabricant de batteries Steco Power. L’usine fermera à la fin de ce mois de juin. 122 postes sont supprimés.

Les marches, les grèves et les manifestations de soutien n’auront rien changé. Ce Mercredi 5 juin au soir, le tribunal de commerce d’Orléans a prononcé la liquidation du fabricant de batteries Steco Power. L’usine d’Outarville, près de Pithiviers (Loiret), fermera le 30 juin. 122 emplois sont supprimés.

Sauvée en 2012, la PMI n’a pu faire face à son endettement, d’environ 8 millions d’euros. Pourtant Steco Power avait vendu 550 000 batteries en 2012 et bénéficié ces derniers mois de plus de 500 000 euros d’investissement pour rénover l’outil de production.

Perte d’un contrat avec PSA

En avril dernier, le tribunal avait laissé un répit au PDG, François Rivière, le temps de trouver un repreneur. Las, les dossiers des deux candidats n’ont pas été jugés assez solides. Ils ne proposaient de conserver qu’une poignée d’emplois.

Steco Power, installé depuis 1964 dans le Loiret, est le dernier fabricant français de batteries de rechange (accumulateurs au plomb). La concurrence des pays d’Europe de l’Est et la perte d’un important contrat avec PSA ont joué en sa défaveur.

A la sortie de l’audience, les salariés présents ont menacé de bloquer l’usine et le stock de batteries.

Le 6 Juin 2013 - L’Usine Nouvelle

Répondre à cet article