Le vice-président de Sony Europe bloqué un temps par des grévistes

Lundi 3 juin 2013, par lohann // Sony

La situation est tendue à l’usine Sony de Ribeauvillé, ce lundi.
381 salariés sur 526 ont décidé de débrayer alors que se tenait cet après-midi un comité central d’entreprise. Dans le cadre de la cession de l’usine à Cordon Electronics, qui se traduira par la suppression de 191 postes, les syndicats demandent , pour ceux qui restent et ne bénéficieront donc pas du plan social,une prime de cession de 1 500 euros par année de présence et une prime augmentée de 30 % pour les salariés de 20 ans d’ancienneté ou de 45 ans d’âge.

De difficiles négociations avec les représentants du personnel ont conduit la direction à proposer une prime de 2000 euros par salarié, en tout et pour tout. Ces derniers ont refusé et ont maintenu le piquet de grève mis en place devant l’usine à 13 h. Le mouvement doit se poursuivre demain, avant de nouvelles négociations jeudi.

Un retour à la table des négociations n’a pas apporté de réponse aux revendications du personnel, ce soir.

Alors que le vice-président exécutif de Sony Europe, Serge Foucher souhaitait quitter les lieux vers 17 h, les grévistes ont bloqué un temps sa voiture. Les négociations ont repris dans la foulée. Elle se poursuivront jeudi, sans le vice-président.

Le 3 juin 2013 - Dernières Nouvelles d’Alsace

Répondre à cet article