Société Générale : 700 postes supprimés en France d’ici 2015

Mercredi 8 mai 2013, par lohann // Société générale

La Société Générale a annoncé mardi un plan d’économies de 900 millions d’euros d’ici à 2015, qui vient s’ajouter aux 550 millions d’euros de réductions de coûts déjà réalisées l’an dernier, après un premier trimestre marqué par une chute du bénéfice net du groupe. Un plan économique qui aura aussi pour résultat quelque 700 suppressions de postes en France, comme l’avaient déjà annoncé les organisations syndicales début avril.

Société Générale prévoit de supprimer plus de 1000 postes dans le monde dans les trois prochaines années, dont 550 au siège parisien du groupe.

L’information est désormais officielle. Le directeur général délégué du groupe, Séverin Cabannes, l’a confirmée ce mardi matin à la chaîne de télévision CNBC et au journal économique les Echos. « Nous sommes en train de discuter avec les syndicats en France en vue de réduire les effectifs de 600 à 700 postes », a déclaré le dirigeant de la banque française, qui s’exprimait à l’occasion de la publication des résultats trimestriels.

Le siège parisien durement impacté

Interrogé sur la radio BFM Business pour savoir si la banque comptait dépasser les 1000 suppressions de postes, le directeur général délégué Jean-François Sammarcelli a répondu : « Assez largement », sans donner de chiffre exact. « Nous allons proposer un certain nombre de réductions d’emplois au siège, qui représentent environ 550 personnes », a-t-il seulement précisé. « Il y aura aussi des réductions d’emplois dans les réseaux en France et à l’international », a-t-il ajouté.

Selon son directeur général délégué, la SocGen emploie environ 154 000 personnes dans le monde, dont 60 000 en France. Interrogé sur les fermetures d’agences, il a indiqué qu’elles allaient être « très progressives », de l’ordre de « quelques dizaines » en 2013/2014. Il a précisé que la direction avait signé un accord « unanime » avec les cinq organisations syndicales représentatives « pour encadrer les mesures sociales qui accompagnent le plan de réduction des coûts ».

Bénéficie réduit de moitié début 2013

Sur les trois premiers mois de 2013, Société Générale a vu son bénéfice net réduit de moitié à 364 millions d’euros, affecté par des charges et des éléments exceptionnels à hauteur de 488 millions d’euros, indique-t-elle dans un communiqué. C’est en dessous de ce qu’attendaient les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, qui tablaient sur 370 millions d’euros. En revanche, le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d’affaires), qui ressort en baisse de 19,4% à 5,1 milliards d’euros, dépasse les attentes (4,94 mds EUR).

Le 8 Mai 2013 - Le Parisien

Répondre à cet article