Citroën Aulnay 15 avril : demain la grève entre dans son quatrième mois

Lundi 15 avril 2013, par thomas // PSA

La semaine dernière s’est terminée par la visite spectaculaire et médiatique des Citroën au conseil national du PS. Est-ce donc ce qui a décidé PSA à reprendre les négociations (avec la seule CGT…) dès ce lundi ?



De toute manière rien n’est acquis aux grévistes. D’abord la direction a maintenu qu’il s’agissait de discuter au mieux des licenciements annoncés et uniquement ceux des élus protégés. Mais en plus de ceux-ci, au nombre de six, il y a déjà deux salariés dont le licenciement est effectif depuis plusieurs semaines maintenant. En outre, la semaine dernière deux licenciements supplémentaires ont été annoncés. Et ce lundi 15 avril un cinquième salarié est convoqué à un entretien préalable au licenciement. L’épreuve de force à ce niveau est donc loin d’être terminée. En tout cas la direction est loin d’avoir cédé même sur le seul point de l’annulation les licenciements.



Quant au PSE, dont la signature est prévue pour le 19 avril, aucun changement n’est à l’ordre du jour. Sa suspension ou son annulation dépend maintenant de la décision du TGI de Paris à propos des deux assignations de la CGT métallurgie et de Sud Aulnay. Elle devrait être rendue le 26 avril.



La situation qui régnait à Aulnay la semaine dernière (noyau dur des grévistes à peu près stable depuis deux semaines, production pratiquement nulle, une vingtaine de véhicules par jour par une seule équipe, l’autre étant en chômage technique) risque donc de durer cette semaine encore… à moins d’un revirement de la direction. Rien ne l’annonçait dès cette reprise des discussions.



Aulnay-sous-Bois, lundi 15 avril 2013

Le collectif contre les patrons voyous et licencieurs

Répondre à cet article