PSA Aulnay – La grève tient bon

Mardi 26 février 2013, par thomas // PSA

Vendredi 22, journée calme. Grosse délégation au péage de St Arnoult ayant rapporté autour de 10 000 euros.



Lundi 25 février : la grève qui dure depuis 5 semaines continue de bloquer la production du site. Signe positif : quelques dizaines de non-grévistes participent désormais aux deux AG de la journée, pour venir aux renseignements (la direction n’en donne aucun !) mais également en soutien. Par ailleurs, parmi les grévistes du ferrage qui avaient repris le travail la semaine dernière, une dizaine sont repartis en grève aujourd’hui. C’est bon signe.



Bien entendu, les problèmes d’argent se font de plus en plus sentir. Le Comité de grève qui s’est tenu une bonne partie de la matinée a discuté longuement des modalités de répartition (selon les journées de grève effectuées et compte-tenu des aides individuelles fournies par les mairies) des sommes obtenues par les collectes et soutiens divers (on en est à plus de 250 000 euros, sans compter les promesses de dons).



La grève des ouvriers de Lear (fabrication des sièges pour Poissy) la semaine dernière perturbait la production à Poissy. Sur les 3 modèles, C3, 208 et DS3, les voitures sans sièges et invendables s’accumulaient sur les parkings. Au lendemain de la visite des 250 ouvriers d’Aulnay, mercredi dernier, Lear proposait aux grévistes le paiement des heures de grève, la levée des sanctions et l’ouverture des négociations sur 75 000 euros de prime plancher lors des départs, en échange de la reprise du travail. Ils ont repris le travail, mais sur un sentiment de succès, auquel la jonction avec les PSA n’est pas étrangère.



Par ailleurs, la direction de PSA a avancé de 24 heures la négociation tripartite, qui doit avoir lieu demain mardi 26 février à 16h. Les grévistes tiennent à discuter de leurs revendications et ont prévu un large rassemblement à Bobigny, auquel bon nombre de non grévistes devraient se joindre.



D’autres actions sont prévues, pour lesquelles les grévistes appellent les non-grévistes à participer. A noter que la grève de 150 travailleurs du Fret de Roissy continue (contre la suppression d’effectifs et l’augmentation de la charge de travail), lesquels avaient accueilli une bonne délégation de PSA Aulnay.



Bref, comme on l’a vu la semaine dernière, ce que peut craindre la direction, c’est que d’autres feux s’allument et se propagent.



Collectif contre les Patrons Voyous

Aulnay-sous-Bois, 25 février 2013

Répondre à cet article