Citroën-Aulnay, 4e jour de mobilisation : le lockout n’a pas changé la détermination des grévistes

Mardi 22 janvier 2013, par thomas // PSA

Ce lundi 21 janvier les grévistes ont trouvé les portes de l’usine cadenassées (et derrière elles, direction, cadres et vigiles pour en interdire l’ouverture).



Le lockout annoncé dès vendredi après-midi continuait (déguisé sous une mise en chômage partiel sous prétexte d’un incident technique qui aurait imposé l’arrêt de l’usine annoncé dès vendredi après-midi)...



La rage au coeur les 170 ou 180 grévistes qui avaient bravé la neige et le verglas ont donc trouvé refuge à l’union locale CGT d’Aulnay-sous-bois.



Là se sont tenues assemblée générale, comité de grève et les diverses commissions mises en place par celui-ci.



C’est là qu’ont été débattues les activités de la journée et dressés les plans pour les prochains jours.



C’est de là que sont parties différentes actions : distribution de tracts à Carrefour et visites à la préfecture.



Même tenus à distance de l’usine les grévistes ont donc fait montre d’autant de détermination et d’activité que les jours précédents.



Assez en tout cas pour convaincre la direction qu’il fallait trouver autre chose : en fin d’après-midi elle annonçait la réouverture des portes pour l’équipe d’après-midi demain mardi.



C’est donc dans l’usine que l’épreuve de force va continuer.




Aulnay-sous-bois lundi 21 janvier 2013

Le collectif contre les patrons voyous et licencieurs

Répondre à cet article