Contrôle ouvrier chez PHILIPS EGP DREUX‏

Mercredi 6 janvier 2010, par cclpv // Philips EGP

Pour le maintien de la production de télévision à Philips EGP DREUX, les salariés du site depuis des années ont organisé grèves, mobilisations régionales, batailles juridiques... Tout a été tenté pour bloquer la machine destructrice de l’emploi.
La CGT Philips EGP DREUX s’est battue sans relâche pour la mobilisation massive des salariés de Philips. Car comme partout, derrière ces emplois directs supprimés, ce sont des milliers d’autres qui ont été liquidés avec l’installation dans le chômage et la misère de milliers de familles.

Le groupe PHILIPS annonce un bénéfice record au 3e trimestre 2009 de 176 millions d’euros soit trois fois celui du 3e trimestre 2008. Quant au bénéfice d’exploitation, ce dernier a été multiplié par six et s’élève à 344 millions d’euros.

Aujourd’hui depuis 9H00, les travailleurs du site de Dreux ont pris le contrôle de l’usine et de l’organisation des productions afin de dénoncer la fermeture de celle-ci et de demontrer que l’activité TV est toujours possible à DREUX.

Après l’AG de ce matin, sur un effectif de 217 salariés, 147 salariés ont décidé de produire sous contrôle ouvrier.
La marchandise est stockée, elle est la propriété des travailleurs, il n’y a plus de hiérarchie.
Les productions se font le matin, l’usine est occupée jours et nuit ainsi que le week-end.

Les salariés qui ont refusé le contrôle du site sont libres de leur choix, mais restent à l’écart, ils n’empêche pas l’initiative du contrôle ouvrier pour le moment.

Manu CGT PHILIPS EGP DREUX

Répondre à cet article

2 Messages

  • Contrôle ouvrier chez PHILIPS EGP DREUX‏ 7 janvier 2010 20:52, par isa et tosh

    Bonjour,
    Nous habitons Saint-denis (93) et sommes des militants syndicalistes. Je suis enseignante et mon ami est chômeur. Nous venons d’avoir votre article par des réseaux militants . Votre expérience nous intéresse et nous voudrions la faire connaitre. Nous aimerions faire une interview, pensez-vous que cela serait possible ? Nous pourrions passer dimanche ou lundi. Merci et courage pour la lutte.

    repondre message

    • Bravo pour le contrôle ouvrier !

      Montrons que se sont les travailleurs à la production qui fabriquent les produits.

      Et là, pas besoin de hiérarchie, on sait faire !

      Attention à la force de la réaction. On ne dépouille pas comme ça les patrons du fameux lien de subordination.

      Votre lutte est exemplaire sur le fond:c’est bien de la réappropriation des moyens de production par la classe ouvrière dont il est question ici.

      Tout le soutien du syndicat Cgt Tyco Electronics France SAS, dont l’entreprise est en train de solder 520 licenciements avec la Fermeture de l’usine TYCO de Val de Reuil dans l’Eure, fermeture de l’usine TYCO de Chapareillan dans l’Isère, fermeture du site TYCO de Saint Christophe et restructuration du siège social TYCO à Pontoise dans le Val d’Oise.

      DR
      Délégué syndical Cgt Tyco Electronics France SAS Usine de Chapareillan.

      Voir en ligne : http://cgttefsas.wordpress.com/2010...

      repondre message