Les « Sanofi » préparent la riposte

Samedi 22 septembre 2012, par Victor Morrisset // Sanofi

La guerre d’usure est déclarée. Et du côté des salariés de Sanofi, la pilule a de plus en plus de mal à passer. Ce 20 septembre, comme tous les jeudis depuis l’annonce le 5 juillet d’un plan de restructuration du pôle recherche du groupe, une grande partie des 640 employés du site toulousain a manifesté dans les rues de Toulouse. Forts du soutien du maire, qui les a reçus dans la matinée et leur a indiqué qu’il considérait que leur direction se comportait en «  patron voyou  », ces derniers réclament à la direction les documents qui seront présentés en comité central d’entreprise, le 25 septembre.

Emplois contre bénéfices

«  C’est une obligation légale, cela doit nous permettre de préparer nos contre-arguments  », plaide Dominique Julyent, élue CFDT. Du coup, il est fort probable qu’aucun syndicat ne siège à cette réunion où la direction prévoit de détailler son plan. «  Nous avons en main l’analyse d’un cabinet d’experts financiers qui dit la même chose que nous  : cette restructuration n’a aucune justification. Si le site de Toulouse est maintenu, la croissance du groupe se poursuivra  », note Laurence Millet, secrétaire adjointe du comité d’établissement. A l’instar de ses collègues, elle se refuse à envisager des mesures de départ, voulant se battre pour son travail. Dans la ligne de mire, la direction qui «  préfère financer les actionnaires  », déplore un des salariés qui n’oublie pas de rappeler que l’an dernier, Sanofi a réalisé 8,8 milliards € de bénéfices.

B. C.


20minutes, le 21 septembre 2012

Répondre à cet article