500 000 emplois seraient menacés dans l’automobile en Europe

Vendredi 3 août 2012, par lohann // actualité générale

Les sous-traitants et fournisseurs des constructeurs devraient subir sévèrement les difficultés des constructeurs comme PSA ou Fiat.

Reuters précise le 2 août que les travailleurs temporaires devraient être les premières victimes de pertes enregistrées par les constructeurs automobiles en Europe. C’est en tout cas ce que constate Lars Holmqvist, ancien patron de l’association des fournisseurs européens de pièces détachées (Clepa).

Les analystes s’appuient sur les chutes enregistrées par les 13 plus gros acteurs du secteur présents dans l’Index Stoxx 600 Automobiles & Parts. L’indice a chuté de 14% au cours des 12 derniers mois. Le seul groupe PSA a vu son indice reculer de 72%.
C’est le constructeur français qui a annoncé les réductions d’effectifs les plus importantes en Europe, avec 14 000 emplois visés (6 000 annoncés en début d’année + 8 000 annoncés en juilet). Mais indirectement, ce sont bien plus d’emplois qui sont visés car selon les calculs du Clepa, pour chaque emploi perdu, ce sont cinq personnes qui sont remerciées chez les fournisseurs.

"Nous allons voir une réduction d’environ un demi-million d’emplois fournisseurs d’ici la fin de l’année prochaine en Europe," a précisé l’ancien patron. Et chez certains sous-traitants, les effectifs sont déjà mis à mal. C’est le cas par exemple chez SKF fabricant de roulements. Le 18 juillet, le chef de la direction automobile en Europe Tom Johnstone confiait que quelques centaines d’emplois temporaires avaient été supprimés et que l’entreprise était encore prête à sabrer dans les effectifs si la demande automobile continuait sa chute.

L’Usine Nouvelle - le 03 Aout 2012

Répondre à cet article