L’usine Honeywell de Condé-sur-Noireau devrait fermer en 2013

Lundi 16 juillet 2012, par lohann // Honeywell

Un accord sur le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a été conclu vendredi 13 juillet entre les représentants du personnel et la direction de l’usine Honeywell de Condé-sur-Noireau (Calvados).

Le sous-traitant automobile emploie 325 personnes dans son usine normande dont la fermeture est fixée au 30 juin 2013. "C’est une journée très, très noire. Ça fait 9 mois que l’on vit dans l’incertitude et les gens étaient au bout du bout", a indiqué à l’AFP Olivier Gaugain, secrétaire du syndicat FO.

"La fermeture va coûter environ 120 millions d’euros à Honeywell. Si on avait investi le quart de cette somme sur le site, on sauvait entre 400 et 500 emplois compte-tenu des sous-traitants", s’est-t-il indigné.

Le comité d’entreprise avait déposé un recours devant la justice. Il réclamait l’annulation de la procédure de consultation des salariés qui procède un PSE pour "défaut de loyauté". Les syndicats étant convaincus que la fermeture de Condé est liée à l’ouverture d’un site en Roumanie. Cette décision met donc fin au recours entrepris par le CE.

L’usine qui fabrique des plaquettes de frein est largement dépendante de la santé financière de PSA. Elle travaille à 70% pour le constructeur français.

Le 16 juillet 2012- L’usine Nouvelle

Répondre à cet article