PSA pourrait supprimer jusqu’à 10 000 emplois en France

Vendredi 6 juillet 2012, par lohann // PSA

Selon Les Echos du 3 juillet, ce chiffre représenterait 10% des effectifs du groupe.

Le constructeur automobile pourrait annoncer la suppression en France de 8 000 à 10 000 emplois à l’occasion du comité central d’entreprise extraordinaire qui doit se tenir le 12 juillet, comme annoncé le 2 juillet.

Ce chiffre avancé par le journal économique qui s’appuie sur des sources syndicales et notamment Force ouvrière, est bien supérieur aux 4 000 suppressions d’emplois (intérimaires compris) annoncées en novembre 2011 en France.

Selon Christian Lafaye, délégué du deuxième syndicat chez PSA,"des gens très spécialistes chez PSA" l’ont "aidé à arriver à ce chiffre-là", assurant ne pas avoir "la compétence pour mettre cette fourchette au grand jour. Il n’y a que de la logique là-dessous", a ajouté le syndicaliste, reconnaissant toutefois que lors des dernières réunions au niveau du groupe, "aucun chiffre n’a été avancé".

D’autres syndicats ont confié être beaucoup plus prudents sur ces chiffres.

Le groupe est confronté à une importante crise actuellement et pourrait annoncer la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois qui produit actuellement la C3. Sur ce site, 1 500 à 2 000 emplois pourraient être supprimés sur les 3 000 CDI et les 300 intérimaires de l’usine.

L’usine de Rennes pourrait quant à elle perdre de 1 000 à 1 500 emplois, selon les syndicats. Des postes administratifs seraient aussi concernés.

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a demandé le week-end dernier au président du directoire Philippe Varin de lui donner des précisions quant à sa stratégie pour le groupe en France. Le gouvernement doit aussi présenter dans les prochains un plan d’aide au secteur automobile.

Le 05 juillet 2012 - L’Usine Nouvelle

Répondre à cet article