À Marcillé-Raoul, les salariés de Novandie en grève

Lundi 2 juillet 2012, par lohann // Novandie

Depuis jeudi soir, les salariés de Novandie, à Marcillé-Raoul, dans le canton d’Antrain (Ille-et-Vilaine), sont en grève. L’entreprise de fabrication de produits laitiers du groupe Andros est menacée de soixante-seize suppressions de postes.

Les salariés l’ont appris vendredi, à l’occasion d’une réunion préliminaire du comité central d’entreprise qui s’est tenue à Maromme, près de Rouen. Soixante-seize postes (sur les 168 actuels) devraient être supprimés dans leur usine qui fabrique notamment des yaourts au soja et des yaourts Mamie Nova. Un autre site de Novandie qui compte 95 salariés, dans l’Aisne, devrait lui aussi fermer.

Tonnage

En grève depuis la fin de semaine dernière, les salariés grévistes se sont réunis ce matin dans la cour de l’entreprise. Dans les locaux, un comité d’entreprise se tient actuellement, à la suite duquel les salariés seront informés du tonnage que l’entreprise devra produire à l’avenir. Aujourd’hui, celui-ci est de 26 000 tonnes. Il était de 65 000 en 2005, selon la CFDT.

« La production tout comme les investissements ont diminué au fil des années, au profit d’autres sites, et notamment celui de la nouvelle usine d’Auneau. La situation d’aujourd’hui est liée à des choix stratégiques du groupe Andros » estiment les grévistes, qui pourraient reprendre le travail cet après-midi. En début de matinée, la direction ne souhaitait pas encore donner son point de vue sur la situation.

maville.com - 2 juillet 2012

Répondre à cet article