Les SeaFrance devant le tribunal mercredi

Lundi 21 mai 2012, par Victor Morrisset // SeaFrance

Mercredi et jeudi, le tribunal d’instance de Calais examinera deux cents recours d’anciens salariés de SeaFrance dénonçant « des licenciements sans cause réelle et sérieuse ». Il s’agit des recours déposés par les anciens salariés de la compagnie transmanche licenciés dans le cadre du premier plan social, en 2010. Défendus par l’avocat rémois Me Philippe Brun, les ex-SeaFrance devraient être nombreux à assister à l’audience.

Pour l’avocat comme pour les salariés, ces deux jours d’audience, initialement prévus fin janvier, seront le point de départ d’une série de procédures judiciaires puisque d’autres employés licenciés dans le cadre des deuxième et troisième plans sociaux ont également déposé plainte pour des licenciements qu’ils estiment injustifiés. Me Brun estimait il y a quelques semaines que plus de 760 ex-SeaFrance ont décidé de contester leur licenciement, dont plus de 350 personnes remerciées lors du dernier plan social.

En toile de fond de ce premier procès, l’avenir des ferries de la compagnie reste toujours en suspens. Le tribunal de commerce de Paris, qui devait annoncer sa décision dans l’attribution des actifs aujourd’hui (notre édition d’hier), a repoussé sa décision d’une semaine.


La Voix du Nord, le 21 mai 2012

Répondre à cet article