Préciturn (Thiers) : des représentants d’un repreneur enfermés dans un bureau

Samedi 24 septembre 2011, par cclpv // Preciturn

Un groupe de salariés de Preciturn a enfermé pendant plusieurs heures, dans la nuit de mercredi à jeudi, quatre membres du groupe indien Ruia, récent repreneur de leur entreprise.

La gendarmerie mobile s’est déplacée, dans la nuit de mercredi à jeudi, sur le site Preciturn de Thiers (138 salariés), afin de faire revenir le calme dans l’usine. Quatre représentants du groupe indien Ruia ont en effet été retenus pendant quelques heures dans un bureau par un groupe de salariés. Les quatre personnes n’ont, semble-t-il, subi aucune violence.

Si les Indiens de Ruia sont officiellement propriétaires des usines Preciturn de Thiers (Puy-de-Dôme) et Monistrol-sur-Loire (Haute-Loire) depuis le 1er août, ils n’auraient pas encore injecté d’argent dans ces entreprises. Or, un des problèmes de Preciturn est justement le manque de trésorerie. Ce serait pour obtenir des garanties financières de Ruia, qu’un groupe de salariés aurait décidé d’enfermer les quatre Indiens dans un bureau.

Cet incident a pris un caractère diplomatique, puisque l’ambassadeur de l’Inde en France a été averti. Les services de l’État étaient donc particulièrement embarrassés hier et ont très peu communiqué. D’autant qu’ils ont appuyé la solution indienne au cours des négociations. Ces mêmes services devraient se retrouver autour d’une table ronde, en début de semaine prochaine, avec des élus et des représentants de Preciturn.

Créée en 1942 à Thiers, l’usine Dapta a été rachetée par le jeune groupe Preciturn en janvier 2009, après un troisième dépôt de bilan. Huit mois après, la société spécialisée dans le décolletage et la visserie, qui travaille pour des équipementiers ou en direct pour des constructeurs automobiles, déposait à nouveau le bilan.

Au printemps dernier, le géant indien Ruia a entamé des négociations de reprise avec Preciturn. Elles ont abouti sur le rachat du groupe, le 1er août.

Employant 9.000 personnes à travers le monde, Ruia réalise un milliard de dollars de chiffre d’affaires.

La Montagne - 23 septembre 2011

- A voir : un reportage sur dailymotion

Répondre à cet article

1 Message

  • Préciturn (Thiers), M. Burthey, etc 22 novembre 2011 09:41, par A. Piron

    Expliquez moi comment le parcours d’un Mathieu Burthey est possible dans ce pays ?
    Il suffit de regarder societe.com :

    http://www.societe.com/cgi-bin/mainsrch?champ=mathieu+burthey&imageField2.x=0&imageField2.y=0

    On ne compte plus le nombre de sociétés qu’il a dirigé et qui sont TOUTES passées en liquidation judiciaires....et après Préciturn Thiers et Monistrol, on a encore trouvé un tribunal de commerce du Mans pour lui confier une nouvelle entreprise, un chantier naval cette fois, au Mans (56) !
    Mais comment est-ce possible ?

    Concernant le groupe Indien RUA et Préciturn Thiers/Monistrol, qui peut dire qu’il ne savait pas ce qui allait se passer ?

    RUA a également repris Sealynx (automobile, joints d’étanchéïté, Angers, 700 personnes), un dossier que, comme par un étrange hasard, Mathieu Burthey avait étudié en janvier dernier... .

    Le plus étrange dans toutes ces affaires est que les Tribunaux de Commerce laissent faire, les mandataires et administrateurs judiciaires laissent faire ; les pouvoirs publics financent sans compter des aides ou ne réclament pas les impôts et laissent faire, etc.

    On est en France, en 2011.

    repondre message