Schneider Electric : les salariés débraient contre les suppressions de postes

Vendredi 9 septembre 2011, par cclpv // Schneider

La quasi-totalité des salariés de l’usine Schneider Electric de Bourguebus, près de Caen, ont débrayé ce matin. Ils dénoncent la suppression de 42 postes et demandent à leur direction des garanties quant à la pérennité du site. L’usine emploie actuellement 124 personnes. Une gamme de produits, « en fin de vie », les « timers » (petits minuteurs pour tableaux électriques), « va être arrêtée. Elle sera relookée et produite sur un autre site Schneider, à Batam, en Indonésie », s’insurgent les délégués FO et CFDT.

En 2009, cette usine a fait l’objet d’un précédent plan social, réduisant l’effectif de 42 salariés également. La direction avait aussi annoncé la fermeture prochaine de la recherche et développement (38 personnes). Ce vendredi, plusieurs élus locaux étaient présents en soutien des salariés, dont Laurent Beauvais (PS), président de la région Basse-Normandie, et le député Jean-Yves Cousin (UMP). Ces derniers pourraient rencontrer la direction générale de Schneider Electric la semaine prochaine.

Ouest France - 9 septembre 2011

Répondre à cet article