Still Saxby : les salariés mobilisés

Samedi 13 août 2011, par cclpv // Still

Après l’annonce soudaine d’une fermeture de l’usine en 2012, toute l’activité de l’usine Still Saxby, qui fabrique des chariots élévateurs, était suspendue hier à Montataire. Au lendemain de cette annonce brutale, les 185 salariés et quelque 70 intérimaires de l’entreprise ont sans surprise refusé de reprendre le travail.

Dès 9 heures, ils s’étaient rassemblés sur le site pour une réunion syndicale. Les principaux délégués du personnel, Jean-Marc Coache et Jean-Michel Mlynarczik, tout juste revenus d’Allemagne, se sont directement entretenus avec deux émissaires de la direction du groupe Kion (propriétaire allemand de la filiale Still-Saxby), qui décide de la fermeture de l’usine. Mais à leur grand désarroi, les délégués n’ont eu aucune information supplémentaire à donner un peu plus tard aux ouvriers, notamment concernant les mesures du plan social radical.
« Nous n’avons pas eu de détails sur les reclassements, déplore Jean-Michel, les dirigeants allemands nous ont simplement remis un rapport sommaire pour justifier la fermeture (lire l’encadré). Mais ici à Montataire, nous n’avons rien à nous reprocher, nous avons fait beaucoup de bénéfices cette dernière année ! »

Manifestations et pétition

A défaut de délivrer de nouvelles informations, la réunion matinale aura servi à préparer les troupes ouvrières. Aujourd’hui jeudi, « dès 10 heures une autre sera organisée. Ensuite, à 11 heures, nous nous rendrons sur le marché de Montataire pour une manifestation et nous ferons probablement circuler une pétition », expliquent les deux délégués, avant de répéter « que le travail ne reprendra pas de suite ».
Côté direction, on laisse reposer les choses. « Nous préférons donner du temps aux salariés pour discuter, précise Jérôme Chevillotte, le gérant du site, la priorité est que les gens comprennent ce qui se passe. » Et d’ajouter : « On reprendra l’activité dans les jours qui viennent. » Un optimisme loin d’être partagé par les ouvriers, qui ne digèrent toujours pas la nouvelle. Hier, sur la route bordant l’usine ils avaient installé de grandes pancartes. On pouvait y lire « 185 emplois, fermeture usine 2011 ».

Le Parisien - 7 juillet 2011


.
.
- SIGNEZ LA PETITION contre la fermeture de STILL Montataire

info portfolio

Répondre à cet article