Les "Payen" savourent leur victoire

Samedi 23 octobre 2010, par cclpv // Payen

C’est un combat de haute lutte qui s’est achevé hier pour les “Payen”.

Après le retrait du plan social annoncé mercredi par la direction, les salariés de l’entreprise ardéchoise pouvaient fêter leur « victoire ». La rencontre de soutien initialement prévue s’est muée en scènes de liesse, les salariés savourant le maintien des 34 emplois, obtenu après 22 jours de blocage de l’usine.

« On a sauvé tout le monde, c’est l’essentiel » a lâché Sandrine Hilaire, déléguée syndicale CGT. « C’est la mobilisation de l’ensemble des salariés qui a convaincu la direction de faire machine arrière » a enchaîné Ascension Artal, déléguée CFDT. Depuis l’annonce du plan social le 28 septembre dernier, la mobilisation des salariés « n’a fait que s’amplifier, a poursuivi Ascension Artal.

Notre pétition a recueilli plus de 1200 signatures, des commerçants nous ont apporté leur soutien, nous étions en tête des manifs pour la réforme des retraites… ».

« Ce combat nous a rapprochées »

Autre source de satisfaction, les liens qui se sont renforcés entre les “filles de Payen” : « Avant on se croisait sans vraiment se connaître. Ce combat nous a rapprochées et malgré nos emplois du temps familiaux, on a tenu jusqu’au bout. Beaucoup de choses vont changer à présent dans la vie de l’entreprise », renchérit la déléguée syndicale CFDT.

Pour les autres salariés de Payen, le soulagement était aussi au rendez-vous. Comme par exemple pour Monique Bompard qui a 21 ans d’ancienneté chez Payen : « Je suis bien contente de ne pas quitter les copines. On s’est vraiment rapproché ces dernières semaines. » Après la victoire, la reprise du travail.

Symboliquement, les salariés ont rouvert le portail de l’entreprise, l’activité devant petit à petit revenir à la normale.

Le Dauphiné Libéré 22/10/2010



Usine Payen : la direction retire son plan social

La direction de l’entreprise de textile Payen a annoncé mercredi soir qu’elle retirait son plan social. Il s’agissait de supprimer 34 postes à l’usine de Saint-Julien-en-Saint-Alban (Ardèche). Pendant trois semaines, des salariés s’étaient mobilisés jour et nuit, notamment en bloquant le site. A l’appel de la CGT, un rassemblement est organisé ce jeudi 21 octobre au matin devant l’usine avant une reprise du travail prévue à 13 heures.

info portfolio

Répondre à cet article