Grève « spontanée » chez Delphi (Strasbourg)

Mercredi 25 novembre 2009, par cclpv // Delphi

Les salariés de l’équipementier automobile américain Delphi Strasbourg, inquiets pour leur avenir alors que le site doit être prochainement cédé, ont entamé hier une grève « spontanée ».

Ce mouvement « illimité » concerne « l’ensemble des personnels d’ateliers », soit environ 250 personnes sur les 330 que compte le site. Elles ont décidé hier à 8 h 30 de cesser le travail et la production serait arrêtée, a indiqué Alexandre Krauffel, secrétaire CFTC (majoritaire) du comité d’établissement.

Une chargée de communication de Delphi France a confirmé ce mouvement sans toutefois communiquer le nombre de grévistes. Selon elle, les clients continueraient à être approvisionnés.

Selon M. Krauffel, les salariés sont inquiets pour leur avenir alors que Delphi a confirmé début octobre son intention de se séparer de son site strasbourgeois et des 70 salariés de la division « équipements de direction » au siège français de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis).

Les deux entités seraient regroupées « d’ici le 1er février 2010 au sein de la société Steering France SAS » en vue de retrouver un repreneur, selon le syndicaliste.

Les grévistes redoutent que les garanties négociées en 2005 avec Delphi en cas de plan social (prime supra légale de 55 000 € en cas de licenciements, reclassement…) ne soient plus respectées lorsqu’ils en seront séparés, a expliqué M. Krauffel.

Selon la chargée de communication de Delphi France, des « garanties écrites » sur ces points ont été apportées lundi aux organisations syndicales lors d’un comité central d’entreprise (CCE).

La tentative de céder les deux sites à General Motors a échoué fin septembre, le constructeur américain ayant refusé de les inclure dans sa reprise de la branche mondiale « équipements de direction » de Delphi.

Delphi était sorti début octobre du régime de protection sur les faillites (chapitre XI de la loi américaine), entraînant la reprise du reste de la division « équipements de direction » par General Motors.

Publié le 25/11/2009. Le Républicain Lorrain

Répondre à cet article