Grève des salariés de Vistéon près de Rennes, après l’annonce du projet de rachat de l’usine par Faurecia

Mardi 27 juillet 2010, par cclpv // Visteon

Depuis 4 h 30 du matin, lundi 26 juillet, les salariés de Vistéon - usine d’équipement intérieur des voitures Peugeot-Citroën - sont en grève. Ils se mobilisent devant leur usine - située dans la zone industrielle de la Touche-Tizon à Noyal-Châtillon-sur-Seiche - pour dénoncer le projet de rachat de celle-ci par Faurecia. Ce rachat engendrerait un transfert de 186 personnes - sur les 273 qui travaillent actuellement pour Vistéon - sur le site de Faurecia à Bain-sur-Oust. « Les gens ne veulent pas faire 50 kilomètres pour aller travailler. Et puis, nous ne sommes pas sûrs que les salaires soient équivalents. Nous sommes dans le flou », commente une représentante de la CGT. « Nous n’avons pas confirmé ce projet de rachat », affirme Olivier Le Friec, attaché de presse de Faurecia. Pourtant, Yannick Verdegay, représentant-CFDT, assure que le projet est « bien ficelé. Il y a peu de chances qu’ils reviennent en arrière ». Un plan de départs volontaires serait prévu.

Seuls les représentants de la CGT et de la CFE/CGC sont présents sur les lieux, pour aider les salariés, premiers leaders du mouvement. La CFDT ne juge pas cela judicieux et considère qu’il vaut mieux attendre la rentrée. « Nous sommes tout à fait d’accord avec les revendications des salariés et des autres syndicats. Cependant, cela nous semble plus pertinent d’attendre le 1er septembre et la phase de négociation à Clamart pour commencer une forte mobilisation », explique Yannick Verdegay. Mais le personnel présent à Vistéon ne compte pas se démobiliser tout de suite. Il attend de pied ferme une négociation sur le site, avec la direction. Direction que nous n’avons pas réussi à joindre.

Ouest France 26/07/2010

Répondre à cet article