Glaxo Evreux : les 150 licenciements ne passent pas

Mardi 6 juillet 2010, par cclpv // GSK

Grève au CID de Glaxo
Les 150 licenciements ne passent pas…

Mardi matin, les sa­lariés du centre d’expédition de Glaxo au Long-Buisson ont débrayé. Ils refusent la fermeture du site et les 150 licenciements.

L’annonce par GSK de l’ex­ternalisation de son centre d’importation et de distri­bution, implanté actuelle­ment rue Ariane sur la zone du Long-Buisson et qui doit être transféré à Vatry dans la Marne au premier trimes­tre 2011, cause de nou­veaux remous.

Mardi matin, les salariés du site, à l’appel des syndicats CGT et CFDT (désormais majoritaire dans l’entre­prise), ont décidé de se mettre en grève pour refu­ser le projet de transfert et le prochain arrêt de l’acti­vité.

« Nous demandons de gar­der les emplois sur Evreux. Or la direction ne propose aujourd’hui que des muta­tions vers Vatry, sans au­cune garantie et dans des conditions salariales insuffi­santes. Les salariés ont beaucoup donné ces der­nières années. Ils mérite­raient qu’on les traite autre­ment » tempête Olivier Cantelou, responsable CFDT et secrétaire du co­mité d’entreprise.

À ses côtés, Géraldine s’of­fusque que les travailleurs soient considérés avec au­tant de mépris. « On s’est décarcassé pour l’entre­prise. On n’a pas hésité à travailler à Noël et d’autres jours fériés, sans compen­sation. Quelques soirs, on a poursuivi le déchargement de camions sans compter nos heures. Plusieurs fem­mes ont fait des efforts de formation, par exemple pour devenir cariste. Et voilà tout le remercie­ment... »

L’ensemble des 150 em­ployés, dont les responsa­bles d’équipes, ont cessé le travail mardi matin, espé­rant ainsi influer sur le cours des négociations du plan social dont la prochaine réunion est prévue le 12 juil­let. Mais dès les premières heures de grève, la direc­tion a consenti à une entre­vue extraordinaire ce jeudi.

La Dépêche 02/07/2010

info portfolio

Répondre à cet article