Mead : et maintenant ?

Vendredi 11 juin 2010, par nico // Meadwestvaco

Châteauroux. Les salariés ont été reçus, hier, par le président du conseil général ; leur direction par le préfet.

JPEGDès 8 h 15, les salariés de Mead Emballage ont fait du bruit au pied de la préfecture.
Tout a commencé par un énorme roulement de tambours, ceux apportés par les salariés de Mead Emballage, au pied de la préfecture, au moment même où débutait la rencontre entre la direction de l’entreprise et le préfet.
Un bruit qui n’a pas laissé indifférent Louis Pinton, président du conseil général, qui a décidé de rencontrer les représentants du personnel. Il s’est engagé auprès d’eux « à tout faire pour que les engagements pris lors du premier plan social, face à l’ancien préfet, Jacques Millon, soient tenus. » Engagements qui prévoyaient, entre autres, la pérennisation du site de Châteauroux et le maintien des emplois. Les représentants syndicaux, qui étaient accompagnés de Dominique Roullet, Michel Fradet et Michel Bougault, élus de gauche, se sont dits satisfaits de cet entretien. Mais qu’est-il ressorti de celui qui a eu lieu entre la direction et le préfet ? « Nous avons essayé d’en savoir un peu plus, mais pas moyen, regrette Thierry Jambu, délégué CGT. Alors nous espérons voir le préfet vendredi, pour qu’il nous dise ce qu’il en est. »
Selon nos informations, un autre entretien serait prévu entre Philippe Derumigny et la direction de Mead. A suivre. En tous les cas, ce qui est sûr, c’est que les salariés ne veulent rien lâcher. Ils continuent à occuper leur usine et prévoient des actions pour la semaine prochaine.
Si rien n’est changé dans le plan de marche des dirigeants de la société d’emballage, le site devrait être définitivement fermé à la fin du mois.

Christophe Gervais

La Nouvelle République le 11/06/2010

info portfolio

Répondre à cet article