Les Promas reçus au ministère de l’Industrie

Mercredi 2 juin 2010, par cclpv // Proma

Une trentaine de salariés de Proma et des délégations de la SNCF Gare de Lyon (SUD Rail), Renault Guyancourt (CGT), PSA La Garenne (CFDT et CGT), Philips Dreux (CGT), Archives Nationales Paris (CGT), Teleperformance Guyancourt (SUD), Centre d’appel du Club Med Saint Ouen (FO) se sont retrouvés devant le ministère de l’Industrie à Bercy.
3 représentants de Proma ont ensuite été reçus par le ministère.

- A lire : un article de la Nouvelle République

- A voir : des photos du rassemblement


Nous remercions chaleureusement les délégations de la SCNF gare de Lyon (SUD RAIL), Renault Guyancourt (CGT), PSA La Garenne (CFDT et CGT), Philips Dreux (CGT), Archives Nationales Paris (CGT), Téléperformance Guyancourt (SUD), Centre d’appel du Club Med Saint Ouen (FO) , l’association des anciens travailleurs Renault Billancourt, qui ont retouvé les ex-Proma devant le ministère de l’industrie à Bercy..

Nous tenions également à remercier toutes les sociétés qui ont adressé aux ex-salariés PROMA un message de soutien : les NEW FABRIS, les CRC, les MEADWEST VACO, les FREESCALE, en espérant n’avoir oublié personne.

Le déplacement des ex-salariés PROMA au ministère de l’industrie a abouti à l’engagement suivant :

Le conseiller technique de M. Christian ESTROSI, Dominique BRAOUDE, accompagné du conseiller technique du ministère du travail, M. Damien DORE, ont assuré qu’ils contacteraient le groupe italien PROMA, PSA et le donneur d’ordre intermédiaire LEAR, dans le but d’organiser une table ronde entre ces trois intervenants, sans toutefois s’être engagé sur un délai de réalisation.

L’objectif est qu’un débat soit mené autour de l’indemnité extra-légale de 32000€ que les ex-salariés PROMA réclament à leur actionnaire italien, mais que ce dernier ne veut pas payer, au prétexte qu’il refuse d’être le seul à assumer les conséquences de cette fermeture du site de Gien.

Les conseillers techniques se sont également engagés, à la demande de la CFDT, à inscrire GIEN dans un parcours de revitalisation de l’emploi. Le bassin giennois devrait donc pouvoir bénéficier du FNRT (fond national de revitalisation territorial) très prochainement. Les 2 conseillers ministériels ont invité les parlementaires présents à cette réunion, le sénateur PS Jean-Pierre Sueur et le député UMP Jean-Pierre DOOR à se rapprocher de la préfecture d’Orléans pour le montage du dossier. Ils appuieront la demande si des critères d’éligibilité n’étaient pas remplis.

La CFDT sort globalement satisfaite des engagements pris par les conseillers ministériels. Espérons bien-sûr que ce ne soit pas de veines promesses !
L’avenir nous le dira...

Nous vous informerons de la suite de cette affaire.

Cordiales salutations,

Sylvie GEERTS,
Elus CFDT.

Répondre à cet article

1 Message

  • Nous sommes ravi que l’entretien à Bercy ai pu être positif et constructif pour les PROMA, nous souhaitons vraiment que vos demandes soient prises en compte et que vous réussissiez à obtenir tous ce que vous demandez, après tout ce temps et toutes vos actions, ce serait bien la moindre des choses ...
    Au nom des salariés de Meadwestvaco Emballage de châteauroux nous vous souhaitons bonne chance...et tenez nous au courant des suites...
    Fraternellement.
    José LOUREIRO.

    repondre message