PTPM : le lockout jugé illicite

Samedi 29 mai 2010, par cclpv // PTPM

COMMUNIQUE DE PRESSE DU CE PTPM

Ay, le 28 mai 2010

Les salariés de PTPM reviennent des Prud’hommes concernant la violation de l’employeur concernant le fait de ne plus leur donner du travail. Ce qui porte atteinte à leur dignité puisque l’usine a été fermée du jour au lendemain. Ce qui a provoqué un choc énorme parmi de nombreux salariés.

Cette fermeture est intervenue en violation de toutes les règles de droit d’autant plus qu’il n’y avait plus aucun mouvement de grève puisque la fermeture du site est intervenue le 6 Mai.

En réalité cette fermeture n’a qu’un but, s’éxonérer des coûts engendrés puisque Trèves ne nous donne plus de travail depuis octobre 2009 et de faire ainsi taire les salariés dans toute revendication au bénéfice de l’emploi sur le bassin.

Nous venons de retrouver une partie de notre dignité puisque le résultat est positif pour les salariés de PTPM.

- Le lock out est jugé illicite.

- Trèves est condamné à fournir du travail aux salariés.

- Le CE est débouté face aux 3000 euros.

- Chaque salarié gagne 100 euros au titre de l’article 700.

- Le président demande la réouverture de l’usine sous 48 heures sous peine de pénalité de 200 euros par salariés par jour de retard.

Les membres du CE PTPM
ce.ptpm@wanadoo.fr
03.26.58.58.80
06.73.09.01.03
06.35.92.98.68

Répondre à cet article