La Poste : des salariés du 92 occupent le siège parisien

Samedi 29 mai 2010, par cclpv // La Poste

Des postiers des Hauts-de-Seine, en grève contre un projet de réorganisation des tournées des facteurs, occupent depuis vendredi matin le siège de la Poste à Paris. Les grévistes, issus des bureaux de Poste de Châtillon, Clamart et Asnières (Hauts-de-Seine), protestent contre le projet « Facteurs d’avenir », qui prévoit de réorganiser la distribution du courrier  : la tournée d’un facteur absent pourrait être répartie entre ses collègues, sans qu’il soit remplacé.

Le 21 mai, des postiers des Hauts-de-Seine avaient déjà occupé le siège quelques heures, en compagnie de facteurs du 17e et du 8e arrondissement, pour les mêmes raisons. Vendredi, quelque 80 postiers selon les syndicats, une trentaine selon la direction, sont montés dans les étages, alors qu’ils étaient restés dans le hall du siège lors de la première occupation.

La disparition du « facteur de quartier »

Selon Olivier Rosay (Sud-PTT), Facteurs d’avenir permet de supprimer un facteur sur quatre et alourdit les sacoches par les regroupements de tournées. Les grévistes redoutent que ce projet se traduise par des suppressions de tournées (3 en moins à Châtillon, 7 à Clamart, 4 à Asnières) et par la disparition du « facteur de quartier », les facteurs étant amenés à interchanger leurs tournées.

« On demande à être reçus par la direction du courrier. On ne quittera pas les locaux avant de l’avoir été », a précisé Gaël Guirante, secrétaire départemental adjoint du syndicat Sud.

Le 21 mai la direction de la Poste avait expliqué que le programme « Facteurs d’avenir » avait pour objectif de « nous adapter à la baisse des volumes courrier », et « d’améliorer la qualité du service rendu », en évitant de remplacer un facteur absent par une personne qui ne connaît pas la tournée.

28 mai 2010
Leparisien.fr avec l’AFP

Répondre à cet article