Heuliez devrait déposer le bilan

Lundi 17 mai 2010, par nico // Heuliez

Près d’un an après avoir été placé en redressement judiciaire, Heuliez devrait de nouveau se retrouver devant le tribunal, alors que l’avenir du constructeur et équipementier automobile en difficulté fait l’objet de surenchères politiques depuis des mois. Heuliez devrait demander sa mise en redressement judiciaire lundi 17 mai, au tribunal de commerce de Niort.

Les dirigeants d’Heuliez ont renoncé il y a quelques jours à aller au tribunal de commerce dans l’espoir de voir se concrétiser une offre "intéressante". "A présent, il est temps de déposer le bilan, la cessation de paiement est nette et plusieurs créanciers ont assigné l’entreprise. J’espère que la direction ira lundi au tribunal", considère Régis Valliot, le mandataire ad hoc de la société, dans Les Echos. Les juges se saisiront eux-mêmes de l’affaire, selon le quotidien économique, le 26 mai, si tel n’est pas le cas.

"Nous ne comprenons pas pourquoi l’administrateur ne nous accorde pas une chance", a déploré Sanjeev Kunar, le directeur du groupe financier anglo-malaisien Delamore & Owl (D&O), dans un courriel adressé à la rédaction des Echos depuis Londres. Son groupe aurait soumis un projet à même de sauver l’équipementier de Cerizay (Deux-Sèvres) et de maintenir la plupart des emplois. Le projet a été écarté par l’administrateur après une première réunion.
Pour l’entreprise, c’est le retour à la case départ. Heuliez, en péril depuis plusieurs années, avait déjà dû aller au tribunal à la mi-2009, avec à la clé un redressement judiciaire et l’espoir de trouver un repreneur. Mais un an plus tard, l’avenir de la société, qui emploie encore 600 personnes, contre un millier il y a un an, reste incertain, malgré l’implication très forte de la présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, et du gouvernement, via le ministre de l’industrie, Christian Estrosi.

le Monde 17/05/2010

Répondre à cet article

1 Message

  • Heuliez devrait déposer le bilan 24 mai 2010 19:01, par Charles

    Heuliez,

    N’oublions pas les 400 (ou 6OO ?) déjà licenciés avec un CTP...Bref un redressement judiciaire qui coûte 12 MILLIONS d’Euros à la région Poitou Charentes.... A combien le "vrai "dépôt de bilan ?
    Depuis quand voit-on l’argent public venant en aide au capital privé ( famille Heuliez).... AUTOGESTION ET EXPROPRIATION REPRISE DE L OUTIL DE PRODUCTION par les travailleurs. Bref encore un succès pour la précarité et la pauvreté.... Pas de projet politique et de société...que des visions électoralistes à court terme. Vive la constitution de 1793 !!!!

    repondre message