Le plan social est suspendu après 9 mois de lutte

Mercredi 30 septembre 2009, par cclpv // RFI

La justice a suspendu lundi le plan social prévoyant 206 suppressions d’emplois à Radio France Internationale (RFI) et contesté par le comité d’entreprise (CE) de la radio.

Dans un arrêt consulté par l’AFP, la cour d’appel "ordonne la suspension de l’information/consultation du comité d’entreprise de Radio France Internationale sur le PSE (plan de sauvegarde de l’emploi, ndlr) litigieux jusqu’à la mise en oeuvre des dispositions du présent arrêt".

La cour estime dans sa décision que ce plan, à l’origine, au sein de RFI, de la plus longue grève dans l’histoire de l’audiovisuel public français depuis 1968, est "entaché d’irrégularités".

Elle pose à la direction de RFI plusieurs conditions pour que le plan social soit recevable. Parmi celles-ci figure notamment l’obligation de procéder, avant la consultation du CE, "à une recherche effective et sérieuse de toutes offres de reclassement existantes au sein de toutes les sociétés de l’audiovisuel public".

La cour d’appel infirme ainsi la décision rendue en première instance par le TGI de Paris qui avait débouté, en juillet, le comité d’entreprise de RFI de son recours contre le plan social.

La direction de RFI a annoncé en janvier un plan social de 206 suppressions d’emplois sur un millier et la fermeture de six bureaux en langues étrangères (allemand, albanais, polonais, serbo-croate, turc et laotien), arguant d’une trop faible audience.

Cette décision est à l’origine d’une grève parmi les salariés de la station qui a démarré le 12 mai, s’est interrompue le 10 juillet, avant de reprendre début septembre.

AFP - 28 septembre 209

Word - 26.5 ko
Communiqué SNJ/FO/SNRT-CGT/SNJ-CGT du 28 septembre 2009
Le plan social suspendu à RFI

Répondre à cet article