Les salariés d’AFR ont bloqué la gare SNCF de Douai

Samedi 10 avril 2010, par cclpv // AFR

L’entreprise douaisienne Arbel Fauvet Rail (AFR), spécialisée dans la fabrication de wagons, est située aux abords de la voie de chemin de fer. Hier, cent cinquante salariés (selon la police) ont tout simplement suivi les rails pour se rendre jusqu’à la gare SNCF, et bloquer les voies entre 8 h 30 et 9 h 30. Une opération coup de poing qui a occasionné des perturbations pour 24 trains, avec des retards d’une demi-heure en moyenne. ...

En grève depuis l’annonce, le 29 mars, de la situation catastrophique des finances de l’entreprise, les « AFR » en appellent maintenant aux élus pour sauver leurs emplois. Mercredi, le projet de sortie de crise du cabinet d’ingénierie mandaté par la direction d’AFR n’a pas convaincu les syndicats.

Selon eux, il prévoit un découpage en différents pôles (ingénierie, construction de wagons sophistiqués, démontage de wagons anciens, etc.). « Nous, on ne veut pas diviser les activités, mais au contraire regrouper le secteur du ferroviaire avec le développement d’un pôle fret dans la région », avance Philippe Nalewajek, représentant CGT.

Un rendez-vous au ministère

En attendant, la situation financière d’AFR est critique et les 226 salariés ne sont pas certains de recevoir leur paye en avril. Le président du directoire d’AFR, Maxime Laurent, nous a précisé, au contraire, qu’il a fait des propositions écrites aux représentants syndicaux hier après-midi, avec notamment le paiement des jours de grève. En échange, le patron d’AFR souhaite que le travail reprenne et surtout que les wagons terminés soient livrés aux clients.

JPEG - 22.5 ko

« La direction comprend très bien les cris d’angoisse des salariés, note Maxime Laurent. Mais nos clients sont en train de se retourner contre nous, et cela rend la reprise de l’entreprise d’autant plus difficile. » Lundi matin, syndicats et personnels se réuniront pour étudier ces propositions.

Le maire de Douai, Jacques Vernier (UMP), a annoncé, quant à lui, qu’une délégation de syndicats et d’élus locaux serait reçue, à Paris, par le cabinet de Christian Estrosi, ministre de l’Industrie.

La Voix du Nord 10/04/2010



AFR-DiscoursPhNalewajek
envoyé par lobsdudouaisis. - L’info video en direct.


Répondre à cet article