Philips EGP Dreux : des élus du CCE votent contre l’emploi, la CGT refuse la consultation‏

Lundi 29 mars 2010, par cclpv // Philips EGP

Un vote contraire aux intérêts des travailleurs

Au cours du CCE qui s’est tenu aujourd’hui lundi 29 mars 2010 au siège de Philips France à Suresnes (Hauts-de Seine), les élus de tous les syndicats (FO, CFTC, CFE-CGC, CFDT) sauf ceux de la CGT ont accepté d’être consultés sur le PSE, qui prévoit la fermeture du site de Philips EGP Dreux.

En donnant leur avis, même défavorable, ces élus permettent à la direction de continuer à mener sa casse de l’emploi.

C’est une très mauvaise nouvelle pour les travailleurs de Philips, comme pour tous les travailleurs et habitants du bassin drouais et au-delà.

Si Philips a dû lâcher des indemnités supplémentaires, c’est grâce à la lutte des salariés de Dreux. Le total des indemnités de licenciement proposé est compris entre 54 et 73 000 € bruts selon l’ancienneté.

Mais on est loin du préjudice subi par les salariés de Philips et des conséquences sur les emplois induits de la région (sous-traitants, commerces..).

Un plan social toujours incomplet

Pourtant, la direction de Philips a présenté quasiment le même projet sur lequel ces mêmes élus avaient refusé de se prononcer lors de la dernière consultation.

La direction a présenté en CCE le même livre I avec le paragraphe litigieux qui avait pourtant fait l’objet d’une contestation unanime des salariés de PHILIPS !

Le cabinet d’expertise SYNCEA mandaté par le CCE a même soulevé un manque d’information dans la note économique de ce PSE et relévé (livre 2) « l’absence de présentation de la situation économique et financière de la division Consumer Lifestyle du groupe Philips alors qu’elle constitue selon nous le cadre d’appréciation des difficultés économiques qu’il convient de retenir ».

C’est sur ce même constat, que le directeur départemental du travail et de l’emploi a indiqué par courrier en décembre 2009 à Philips France que l’information économique qui avait été remise au Comité d’Etablissement de Philips Dreux et au Comité Central d’Entreprise de Philips France « se rapportait uniquement à la Business Unit Télévision, et ne comportait aucun élément concernant la situation économique et financière de la division Consumer Lifestyle et de la société Philips France. »

Saisi par l’UD FO, le syndicat CGT, et les élus du CE et CCE, le juge du TGI de Chartres a dans son ordonnance du 19 février 2010 retenu l’absence d’information relative au secteur consumer lifestyle.

Le rapport complémentaire fournit par la direction à ce CCE ne présente aucune prévision concernant la division Consumer Lifestyle et aucune information concernant les prévisions 2010-2013 de la division Consumer Lifestyle, le groupe ayant décidé de ne produire aucun business Plan à 3 ans, ni même de budget 2010 !

Aucune démonstration des difficultés économiques à venir (sauvegarde de compétitivité) n’a été effectuée. Compte tenu des échanges du cabinet d’expert avec la direction de Philips France, il apparaît quasi-certain que la direction et le groupe ne serait pas en mesure de prouver la menace sur la compétitivité en cas de maintien du site de Dreux, … les éléments n’existant pas.

C’est donc au mépris des demandes de la DDTE, des décisions de justice et en violation du code du travail que la direction persiste à maintenir son projet de PSE dans la business unit « television »

Enfin, la direction a mené la procédure en pas de course en mettant à l’ordre du jour du même CCE l’information sur le PSE, l’examen du rapport d’expertise et la consultation sur le PSE.

Pour l’emploi, la lutte continue

Le syndicat CGT de Philips Dreux va donc se concerter pour décider quels recours judiciaires il va entreprendre pour contester ce PSE.

La CGT ne s’oppose pas aux salariés qui veulent partir. Ils peuvent souscrire aux départs volontaires.

Mais ceux-ci ne doivent pas empêcher les salariés qui ne veulent pas se retrouver au chômage, de continuer à lutter pour maintenir une activité industrielle à Dreux.

Nous demandons aux élus du CE de Philips Dreux qui se tiendra mardi 30 mars sur le site de respecter les engagements qu’ils ont pris à l’égard des salariés et de ne pas participer à la consultation sur le PSE.

Malgré ce mauvais coup porté contre l’emploi, la lutte continue.

La CGT Philips EGP Dreux – Lundi 29 mars 2010

Répondre à cet article