Total Raffinerie des Flandres : Appel à la solidarité

Vendredi 12 mars 2010, par cclpv // Total

Signez la pétition :(cliquez sur le lien ci-dessous)

NON A LA FERMETURE DE LA RAFFINERIE DES FLANDRES !



12 mars 2010 - En quête de Justice

Total : la CGT attend un jugement avant d’envisager une grève pour Dunkerque

PARIS - La CGT du groupe Total a indiqué jeudi qu’elle ne reprendrait pas d’éventuelle grève en soutien aux salariés de la raffinerie de Dunkerque (Nord) avant le jugement d’un recours du comité central d’entreprise (CCE) contre sa fermeture.

Le dépôt de ce recours est "en cours" et la CGT espère une décision de justice "dans une quinzaine de jours", a déclaré à l’AFP Charles Foulard, coordinateur CGT pour le groupe.

"Nous poursuivons la suspension du mouvement de grève national jusqu’au jugement en référé, qui sera un point d’appui", a-t-il indiqué, après une grève très suivie d’une semaine fin février qui avait menacé les approvisionnements des stations-services.

La CGT de la branche pétrole a déjà appelé à la grève les salariés des 13 raffineries françaises (dont 6 possédées par Total) le 15 avril, date d’une table ronde nationale sur l’avenir du raffinage en France.

Selon Sud, majoritaire à la raffinerie de Dunkerque, cet appel n’était "pas l’urgence" alors que les salariés de l’établissement sont en grève depuis deux mois, mais le syndicat a dit vouloir être "constructif" avec la CGT, majoritaire dans le groupe pétrolier.

Le CCE de l’activité raffinage a décidé lundi d’un recours pour "entrave à l’information" car Total aurait "créé les conditions" pour mettre les syndicats et les salariés "devant les faits accomplis" de l’arrêt de l’activité à Dunkerque, qui a été annoncée lundi.

La CGT va en outre organiser dans les prochains jours une série d’assemblées générales dans l’ensemble des raffineries du groupe avec la participation de salariés de Dunkerque, "pour débattre en vue d’être prêts à relancer une grève".

Ce "plan d’actions", défini avec l’intersyndicale CGT-FO-Sud de Dunkerque jeudi après-midi, doit être soumis aux salariés de cette raffinerie vendredi, a précisé M. Foulard, mais "la CGT prendra ses responsabilités et le mettra en oeuvre".

La CFDT et la CFE-CGC du groupe pétrolier n’ont pas souhaité s’associer à la réunion des autres syndicats, préférant travailler sur d’éventuelles solutions alternatives à celles de la direction pour la raffinerie de Dunkerque.

(©AFP / 11 mars 2010 17h35)

Répondre à cet article