Siemens Loire : appel à la grève

Samedi 6 mars 2010, par cclpv // Siemens

L’intersyndicale de Siemens VAI MT a lancé vendredi un appel au débrayage dans les deux usines de la Loire pour lundi matin, dénonçant la remise en cause par la direction d’une partie des accords conclus mercredi après trois jours de conflit.

Les 600 salariés de Montbrison et Saint-Chamond ont reçu un courrier du président de la filiale d’ingénierie sidérurgique de Siemens, Bernhard Fonseka, qui "fait marche arrière sur les indemnités extra-conventionnelles" prévues dans le cadre du plan social en cours de finalisation, selon l’intersyndicale.

Mercredi soir, après trois jours de blocage et la séquestration de deux cadres, la direction avait confirmé la fermeture du site de Saint-Chamond, comptant 370 personnes, mais avait relevé la prime supra-légale versée aux futurs licenciés, la portant dans une fourchette de 25.000 à 45.000 euros.

Or dans son courrier aux salariés, dont l’AFP a obtenu copie, cette même indemnité est ramenée dans une fourchette "de 15.000 à 35.000 euros", précisant qu’elle "pourra être augmentée de 10.000 euros dans le cadre de transactions individuelles pour les salariés qui le souhaiteraient".

"On considère qu’il s’agit d’une nouvelle déloyauté de la part de notre président, d’autant plus qu’il nous annonce dans ce même courrier que les personnes licenciées ne recevront pas d’indemnités extra-conventionnelles si elles ont refusé une mutation sur le site de Montbrison", a commenté Marc Lévêques, secrétaire du comité central d’entreprise.

De son côté, la direction de Siemens VAI MT a affirmé vendredi soir que "les négociations se poursuivent" et qu’elles "reprendront lundi à la mairie de Saint-Chamond, en présence de Bernhard Fonseka".
Siemens VAI MT compte 9.000 salariés dans le monde dont 600 en France, répartis entre les deux sites de la Loire, Saint-Chamond et Montbrison.

AFP 05/03/2010

Répondre à cet article