Communiqué de presse SUD des raffineries TOTAL de Normandie et Flandres

Lundi 1er mars 2010, par cclpv // Total

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les Sections Syndicales SUD de l’Etablissement de Normandie et de la Raffinerie des Flandres se déclarent fermement opposées au protocole de "sortie de conflit" proposé par la direction de TOTAL.

PDF - 587.8 ko
relevé de conclusions signé le 24 février par tous les syndicats Total sauf SUD

Et ceci pour les raisons suivantes :

1) Ce protocole fait l’impasse totale sur les raisons fondamentales de ce conflit, à savoir le soutien et la solidarité envers les salariés de la Raffinerie des Flandres menacée de fermeture. La revendication principale était le maintien des grands arrêts programmés pour le mois prochain, suivis par un redémarrage de l’activité de raffinage sur ce site en attendant une réflexion plus approfondie sur des projets de reconversion industrielle.

2) Si la pérennité des 5 autres raffineries est évoquée par la Direction de TOTAL, il n’y a par contre aucun engagement au niveau du volume d’activités et du nombre d’emplois maintenus.

3) Les projets de "tables rondes" sont certes intéressants, mais :

- ne comportent pas d’obligation de résultat d’aucune sorte

- ne prennent absolument pas en compte la revendication initiale qui était la garantie du maintien de l’activité de la Raffinerie des Flandres

Syndicat SUD-CHIMIE, Raffineries TOTAL de Normandie et Flandres

Le 24 février 2010

PDF - 106.9 ko
communiqué de presse SUD Dunkerque et Le Havre du 24 février 2010

Répondre à cet article