Référé contre le lock-out de l’usine Philips de DREUX : La direction ne convainc pas

Mercredi 17 février 2010, par cclpv // Philips EGP

Ce matin, nous étions aussi nombreux que les jours précédents à nous présenter devant le site, toujours fermé et gardé par des vigiles. La mobilisation ne faiblit pas, au contraire. Les salariés prennent même davantage d’initiatives, sentant bien la légitimité de leur combat. L’assemblée générale s’est tenue à 10h à la cantine.

150 salariés de Philips Dreux se sont ensuite rendus en car et en voiture à Chartres pour assister à l’audience en référé contre le lock-out. Tout le monde n’a pas pu entrer dans la salle du TGI, d’autant plus qu’une cinquantaine de personnes - salariés, lycéens ou représentants d’organisation politique ou d’associations (NPA, Verts, PG, Energie Citoyenne…) - les attendaient sur place. Le CGT Philips remercie notamment les étudiants de Paris III, IV et VIII qui sont présents tous les jours aux côtés des salariés.

Zip - 6.6 Mo
reportage réalisé par itele de l’audience en référé du 17 février au TGI de Chartres

Lors de leurs plaidoiries, les avocats de l’Union Départementale FO (Sandra Renda) et du syndicat CGT Philips EGP Dreux (Bruno Stachetti) ont relevé les nombreuses illégalités commises par la direction de Philips : fermeture du site sans information du CE et du CCE, lock-out, exécution du PSE sans consultation du CCE et du CE…
Le CCE de Philips, le CE de Dreux et les élus du CHS-CT qui se sont portés partie civile étaient représentés par le cabinet Grumbach.

L’avocat de la direction a dénié la légitimité des syndicats à assigner Philips en référé, s’emmêlant les pinceaux dans son argumentation sur le respect des procédures. Le comble a été lorsque que l’avocat a cité le leitmotiv de la communication interne de Philips « responsabilité, transparence, confiance » !

Le Tribunal de Grande Instance de Chartres rendra son jugement vendredi 19 février à 15h.

Entre-temps le ministre de l’industrie, M. Estrosi, recevra une délégation syndicale de Philips jeudi 18 février à 8h30 au ministère de Paris-Bercy. Au moins un car de salariés de Philips Dreux se rendra au ministère demain jeudi. Rendez-vous jeudi 18 février à 5h30 devant l’usine.

Notre Camarade Xavier Mathieu sera présent en solidarité avec les travailleurs de PHILIPS Dreux devant le ministère.

Nous appelons aussi tous les salariés menacés de licenciements ou de suppressions d’emplois à se rassembler :
Jeudi 18 février à 8h,
devant le ministère de l’industrie,
à Paris Bercy

La CGT Philips Dreux a aussi envoyé un communiqué de soutien aux salariés de Total en lutte pour leur emploi.

La CGT Philips EGP Dreux
Mercredi 17 février 2010


- A voir : sur le site d’itele, un reportage sur l’audience en référé du tribunal de Chartres

Répondre à cet article