Occupation du site Teleperformance de Pantin

Mercredi 17 février 2010, par cclpv // Teleperformance

Suite a la réunion de ce jour, Mardi 16 Février 2010, entre la direction et une délégation de 10 salariés de Teleperformance Pantin, les salariés ont renouvelé leur soutien aux salariés concernés par des plaintes pénales et des sanctions disciplinaires disproportionnées.

En effet, la direction n’a pas souhaité répondre favorablement à la demande des salariés sur :
- L’annulation des sanctions à venir ou déjà prises
- Le retrait des plaintes pénales.

Bien que la réunion se soit déroulée dans de bonnes conditions, et que la direction ait répondu à toutes les questions posées par les salariés, la direction avait pour consigne de ne pas se prononcer sur les demandes (revendications) des salariés.
Les arguments des salariés ont été entendus et incite la direction à en référer à leur hierarchie.
Nous ne pouvons bien évidemment pas présager d’une issue favorable a cette réflexion.

Cependant, cela doit permettre a la direction de TELEPERFORMANCE de pouvoir prendre leur décision en leur ame et conscience.

- La préfecture a été informé
- Le gardien de l’immeuble a reçu le communiqué
- La direction a recu en main propre le communiqué des salariés
- La police a été informée.

La direction a de nouveau fait appel à 2 vigiles (ce qui semble normal vu les circonstances)
Et un huissier doit passer ce soir vers 22h30, pour constater que ce mouvement est pacifique.

En soutien à nos 4 collègues et en attente de la réponse de la direction suite à la réunion de ce jour avec Mme Catherine FRANIEN, Mr Laurent MIMAULT et Mr Fabien SABORET concernant les demandes de retrait des plaintes et des sanctions, nous reprenons à partir de ce jour l’occupation du site de TELEPERFORMANCE France Centre-Est situé au 41 rue DELIZY à PANTIN.

Cette occupation se fera de façon pacifiste et tout le personnel du site de Pantin (salariés, encadrement, agents administratifs, direction) sera libre de circuler comme bon lui semble.

Répondre à cet article