Air France : manifestation à Toulouse contre une réduction d’effectifs

Mardi 16 février 2010, par cclpv // Air France

TOULOUSE — Environ 200 salariés d’Air France à Toulouse, la plus grosse implantation de la compagnie aérienne hors Paris, ont manifesté vendredi en fin de matinée dans l’aéroport de Toulouse-Blagnac contre les projets de suppression d’emplois d’Air France en province.

Pendant une heure, les manifestants, 200 ouvriers et agents commerciaux, selon la police et selon les organisateurs (CGT et Sud), ont défilé dans l’aérogare B d’où partent les vols d’Air France avant de se disperser sans incidents.

Ils ont distribué des tracts aux voyageurs, criant "passagers, salariés même combat", sans perturber l’embarquement d’une longue file d’attente de vacanciers.

De nombreux vols étaient retardés d’une à deux heures au départ comme à l’arrivée vendredi par des chutes de neige.

Selon une étude commandée par le comité central d’entreprise, révélée en janvier, Air France veut réduire de 20% d’ici fin 2011 les coûts et les effectifs des escales en province, qui passeraient de 3.750 à 3.000 salariés. Ce plan d’économies, qui passe par des départs volontaires est intégré au projet NEO ("new european offer"), présenté en novembre dernier par la compagnie aérienne.

"A la fin mars, les clients non premium seront obligés de s’enregistrer aux bornes ou sur internet, on va supprimer de nombreux emplois aux dépens du service aux passagers, on veut nous aligner sur les compagnies low cost comme Easyjet, on se battra contre cela", a expliqué M. Genest.

Les syndicalistes craignent aussi des suppressions d’emploi dans les autres branches de la compagnie "qui veut recourir de plus en plus à la sous-traitance", selon la CGT et Sud. Ils ont annoncé vendredi de nouvelles actions en mars.

L’escale de Toulouse emploie 520 salariés, selon Eric Genest, secrétaire du syndicat CGT Air France de Toulouse, où la compagnie compte au total 2.000 salariés, en incluant les ateliers d’Air France Industries (500), et des services décentralisés (informatique, centre d’appels, recette commerciale) représentant au total 1.000 emplois.

Un porte-parole national d’Air France a précisé à l’AFP que "l’objectif de la compagnie est d’être compétitive tout en maintenant un service et une relation client de qualité".

"Il s’agit d’augmenter la productivité des escales de 20%, mais pas uniquement par des réductions d’effectifs", a-t-il ajouté, en réaffirmant que la direction "ne prévoit pas de recours à des départs contraints".

AFP – 13 janvier 2010
Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés

Répondre à cet article