Sanofi Aventis : les salariés s’invitent à la maison de la Chimie le 16 février

Vendredi 12 février 2010, par cclpv // Sanofi

Les résultats financiers du groupe sanofi-aventis renforcent l ’exaspération des salariés.
Avec un résultat net de 8,47 milliards €, sanofi-aventis devient la première entreprise bénéficiaire du CAC40 !

Le Directeur Général, Chris Viehbacher se félicite des économies réalisées sur le dos du personnel. Il affirme qu ’à fin 2010, 30% des deux milliards d’économies qu ’il compte faire d ’ici 2013, auront été réalisées.

En France, ces 30% d’économies se traduisent par la fermeture de 5 sites, la vente de 2 autres et la suppression de 3000 emplois directs, dont 1300 en recherche, sans compter l’impact sur les entreprises sous-traitantes.

Si cette stratégie ne change pas, combien de sites risquent de fermer, d ’être vendus, combien d ’emplois vont disparaître d’ici 2013 pour satisfaire la frénésie spéculative ?

Sanofi, comme son principal actionnaire Total applique la même stratégie, la rentabilité financière maximale, dans le très court terme, au détriment de l’ emploi.

Nous entrons dans l’insupportable, l’irrationnel.

Les salariés n’ acceptent plus les plans de restructuration, l ’insécurité sociale chronique, la précarité, les pressions multiples, la faiblesse salariale au nom de la recherche effrénée du profit. Ils n ’acceptent plus de vivre dans l ’angoisse.

Ces derniers mois plusieurs milliers de salariés du groupe se sont fortement mobilisés.

La pilule est si amère, les décisions sont si toxiques, que la direction tente de se justifier.

Le 16 février, le Directeur Général, Chris Viehbacher invite à la Maison de la Chimie à Paris, les élus politiques locaux et nationaux où sont implantés les sites de sanofi-aventis pour essayer de calmer les esprits et tenter de leur faire accepter des sacrifices.

PDF - 67 ko
communiqué CGT Sanofi-Aventis

La Cgt organise une journée d’action ce 16 février avec pour point d’orgue un rassemblement de plusieurs centaines de salariés devant la Maison de la Chimie à partir de 11H30.

Les salariés veulent un avenir, pour eux, pour leurs enfants ; ils exigent d ’autres choix plus éthiques, plus sociaux, et une autre répartition des richesses. Ils veulent pouvoir le dire et que chacun l ’entende. Ils ne veulent
pas laisser détruire leur métier.

Un accueil, des échanges d ’informations sont prévus à 11h30 avec les élus politiques afin de renforcer les convergences pour le maintien des sites et des emplois dans leur région. A 14h, les élus feront un compte rendu de leur rencontre avec C. Viehbacher.

Pour tout contact : Thierry Bodin coordonnateur Cgt – tél : 06.82.17.07.50

PS : des délégations d’autres organisations syndicales seront également présentes.

Fédération Nationale des Industries Chimiques CGT
Coordination des Syndicats CGT Sanofi-Aventis

Communiqué à l ’attention de la Presse écrite et orale
Montreuil, le 13 février 2010

Répondre à cet article