Total Dunkerque : 2000 personnes dans les rues contre la fermeture

Vendredi 5 février 2010, par cclpv // Total

Environ 2000 personnes ont défilé cet après-midi dans les rues de Dunkerque, pour soutenir les salariés de la raffinerie des Flandres, à Mardyck, menacée de fermeture. Un appel a déjà été lancé pour une nouvelle manifestation, le vendredi 12 février.

La manifestation a débuté à 15 heures, dans le centre-ville de Dunkerque. Derrière les salariés de Total (environ la moitié étaient présents), des élus de la région, tels que son président Daniel Percheron (PS), le député-maire de Dunkerque Michel Delebarre (PS) et le député-maire de Saint-Amand-les-Eaux, Alain Bocquet (PCF). Plus globalement, les manifestants se sont également exprimés sur les retraites, les réductions d’effectifs dans l’Education nationale ou encore le service public.

« Total, Total, Totalement responsables », ont-ils notamment scandé, pas rassurés par le report d’ici à l’été de la décision sur une éventuelle fermeture de la raffinerie ni sur les garanties d’emploi données par le groupe aux salariés.

« Les projets de substitution ? Foutaises ! Nous devons exiger le redémarrage de la raffinerie des Flandres », a réclamé Marcel Croquefer, secrétaire du pôle chimie CGT du littoral dunkerquois, avant de prendre rendez-vous pour une nouvelle manifestation, le vendredi 12 février.

La Voix du Nord
jeudi 04/02/2010

Répondre à cet article