Les Téléperformance, menacés de répression, n’en sont pas encore à se calmer !

Mercredi 10 février 2010, par cclpv // Teleperformance

le 11 février 2010
Soutenons nos Camarades !

Le 1er février, les salarié(e)s de Téléperformance Ile de France concernés par le PSE avaient décidé, en se rendant au siège, de rencontrer la direction de TP qui depuis le début refuse de s’exprimer devant les salarié(e)s.

Comme d’habitude aucun dialogue n’a été possible car la direction n’a pas daigné les rencontrer malgré leurs demandes, ce qui a provoqué la colère des salariés.

Mais jeudi 11 février, cette même direction convoque trois salariés de Téléperformance pour un entretien préalable à licenciement.

Elle a ainsi décidé de faire payer, à ces trois délégués engagés aux côtés des salariés, sa politique méprisante envers l’ensemble du personnel, qui passe par des pressions et sanctions sur tous les centres au quotidien.

Politique qu’elle a instaurée depuis le début du PSE en voulant jeter à la rue plus de 500 salariés alors que le groupe international Téléperformance va afficher encore en 2009 des résultats en hausse, pour le seul intérêt des actionnaires !

Et par cette menace de licenciements, elle espère intimider tous les salariés et casser leur lutte. Mais après 8 mois de mobilisation contre le plan de la direction, nous ne sommes pas près d’abdiquer et nous sommes et nous resterons solidaires jusqu’au bout.

Oui au respect, Non à la répression !

Exigeons l’arrêt des procédures de sanctions et les poursuites !

Exigeons la réponse aux revendications !

Jeudi 11 février à 9h30, tous avec nos camarades :

1, rue Claude Monnet,
Rond Point des Saules,

A Guyancourt

Au siège de la filiale Teleperformance Centre-Est

pour les soutenir
et exiger l’arrêt de toutes les poursuites !

Les syndicats FO, SUD et CGT Teleperformance

Répondre à cet article